Fermer X
De 8 Février 2013 À 8 Février 2013

Café des Sciences : Le boson de Higgs : de la théorie à la découverte ?

Global

Grâce aux accélérateurs de particules, nous avons, au long du XXe siècle, exploré et compris les structures de la matière à des distances plus courtes qu’un millième du diamètre d’un proton.

Le boson de Higgs

Le boson de Higgs, clé de voûte de ce Modèle Standard, restait pourtant inobservé. Le LHC (Large Hadron Collider), très grand accélérateur mis en service au CERN (Conseil européen pour la recherche nucléaire), près de Genève, en 2008, a fonctionné en 2011 et 2012 à une énergie et une intensité encore jamais atteintes. Les grandes expériences Atlas (acronyme de A Toroidal LHC ApparatuS) et CMS (Compact Muon Solenoid) ont annoncé en juillet 2012 la découverte d’une nouvelle particule qui ressemble fort au boson de Higgs tant attendu. La conférence se propose de souligner le rôle du « Higgs » dans la physique, de décrire le LHC et les expériences, et de montrer comment on a « observé » cette nouvelle particule.
 

Bruno Mansoulié

Directeur de recherches au CEA en physique des particules, Bruno Mansoulié a débuté sa carrière dans l’expérience UA2 au CERN, qui a contribué à la découverte des particules W et Z (messagers des interactions faibles). Il a travaillé sur l’expérience D0 à Chicago, qui a participé à la découverte du quark top (le dernier quark du Modèle Standard). Depuis 1990, il est membre de l’expérience Atlas auprès du LHC, prenant d’importantes responsabilités dans la conception et la construction du détecteur. De 2002 à juin 2007, il a dirigé le Service de Physique des Particules du CEA (Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives). Depuis janvier 2007, il est de retour au plus près de la physique dans l’expérience Atlas, où il est très impliqué dans la recherche du boson de Higgs. Par ailleurs, il donne de nombreuses conférences et interviews pour faire mieux connaître au public la physique des particules, et son nouvel outil le LHC.