Débat École-Entreprises : "l'ingénieur des Ponts, ingénieur du futur ?"

14 décembre 2016

Le 13 décembre 2016, l'École des Ponts ParisTech a organisé une table ronde sur le thème de l’"ingénieur du futur". Une cinquantaine de directeurs techniques, DRH, responsables ingénierie et études, campus manager,... issus d'une grande diversité d'entreprises telles que Colas, Egis, Saint Gobain, SNCF, Société Générale, Deloitte... ont échangé autour du profil de l'ingénieur du futur.

 

Le débat animé par Jérôme Bergerot, journaliste économique, réunissait :

- Clotilde Begon-Lours, Project Leader, The Boston Consulting Group
- Nathalie Collignon, Directrice de l’innovation, Areva
- Quentin Martin-Laval, Président, Echy
- Marie Mathieu Pruvost, Directrice de l’Enseignement, École des Ponts ParisTech
- Julien Touati, Directeur du développement et responsable des activités liées à la transition énergétique, Meridiam
- Bernard Vaudeville, Directeur Associé, T/E/S/S et Président du département Génie Civil et Construction, École des Ponts ParisTech

Pour faire face aux changements de plus en plus rapides et fréquents de son environnement, il a été relevé que les compétences scientifiques et techniques (comme être un scientifique chevronné, capable de résoudre des équations complexes) qui sont par définition le socle de ce qui fait un bon ingénieur, ne sont plus suffisantes.  

Les enjeux de demain déplacent le curseur vers des compétences non exclusivement techniques mais liées à l’entrepreneuriat ou encore à la prise en compte de l’expérience usager qui était jusqu’ici l’apanage des designers ou des architectes. L'ingénieur du futur devra donc également développer des qualités humaines : agilité, empathie envers les clients, ouverture au monde et aux autres formes d'intelligence,...  Il sera aussi obligé de continuer à apprendre et se former tout au long de sa carrière.

Face à ces enjeux, l'École des Ponts ParisTech a exprimé les grandes lignes de sa formation d'ingénieur récemment réformée, ainsi que la diversité des modes d'intervention qu'elle offre aux entreprises, pour que leur capital humain reste un facteur clef de compétitivité.

Une série d'autres rencontres avec les entreprises viendra jalonner l'année 2017.