Entrepreneur aux Ponts : Noé Vinot-Kahn et le projet Mowggli

Noé Vinot-Kahn (élève de 2ème année à l'École des Ponts ParisTech, département GI) est le co-fondateur du projet Mowggli, une plateforme collaborative de mise en relation entre voyageurs et entrepreneurs sociaux à travers le monde. Il nous en dit plus sur ce projet.
 
En quoi consiste le projet Mowggli ?

C’est un projet que je mène avec deux amis, Pierre Marneffe et Victor Lanel, et qui s’est construit autour de notre passion des voyages et des nombreuses valeurs que nous partageons d’abord, et de notre conviction de plus en plus forte ensuite que le modèle de l’entrepreneuriat social pourra réellement résoudre les problèmes cruciaux de notre société. Il s’agit de proposer une nouvelle forme de voyages participative et solidaire, c’est-à-dire concrètement de permettre à tous les voyageurs qui le souhaitent d’aider des entrepreneurs sociaux au cours de leurs périples. Un entrepreneur social cherche à optimiser son impact social ou environnemental tout en étant viable économiquement. Par exemple : pour lutter contre la malaria en Afrique, plutôt que de distribuer des moustiquaires et des médicaments, Faso Soap fabrique et commercialise un savon  « anti-moustique » vendu au même prix qu’un savon « classique ». Pour notre projet, nous adoptons une définition assez large de l’entrepreneuriat social si bien que le voyageur pourra aussi rejoindre une coopérative équitable en Thaïlande ou encore un institut de microcrédit au Brésil par exemple. Le voyageur est alors hébergé gratuitement par l’entrepreneur en échange de son travail. C’est donc également pour lui une opportunité unique pour découvrir un pays et sa culture et  échanger de manière approfondie, désintéressée et authentique avec certains de ses habitants.


Ouadadougou - Burkina Faso © Rita Willaert - flickr


Qu’avez-vous trouvé aux Ponts qui vous a aidé dans la concrétisation de votre projet ?

Les Ponts m’ont aidé de multiples façons ce qui, je dois dire, a été une excellente surprise pour moi ! Tout d’abord, la d.school m’a permis d’apprendre un processus d’innovation qui s’est avérée particulièrement utile pour développer mon projet. Des cours comme l’Atelier Entrepreneuriat, celui de Stratégie d’Entreprise ou encore de Création d’Entreprises Innovantes m’ont également inculqué des notions indispensables pour entreprendre. D’autres m’ont permis d’avoir une ouverture importante sur de nombreux domaines, et de renforcer ainsi ce qui fait ma spécificité d’ingénieur.

En outre, j’ai eu la chance de rencontrer dans mon département, une responsable académique qui s’est montrée très ouverte et réceptive à mon projet. Elle a su très bien me conseiller et m’a encouragé dès le début. Ce soutient est fondamental quand on veut mener à bien un projet tout en étant élève. Et je pense que les futurs élèves de l’École pourront en profiter encore davantage puisque cela s’inscrit dans une volonté plus générale, au sein de l’École, d’aider les élèves à créer leur entreprise avec notamment la mise en place d’un cursus entrepreneuriat.
J’ai aussi bénéficié de la toute nouvelle Bourse de la Fondation des Ponts qui me permettra, en plus du soutien financier qu’elle apporte, de consacrer l’année de césure à mon projet et d’être accompagné pendant celle-ci.

Enfin, je pense que mon engagement dans la vie associative intense de l’École m’a énormément apporté sur le plan personnel. Et c’est avec Dévelop’Ponts que j’ai pu connaitre mes premières immersions dans l’économie sociale et solidaire en participant au programme Alter Actions (missions de conseil pour des associations) et au voyage humanitaire au Togo.


Quelles sont les prochaines étapes du projet Mowggli ?

Nous venons de terminer une première phase d’élaboration et de délimitation du projet : définir notre service, cibler les utilisateurs, réfléchir à la logistique employée, gérer les aspects financiers, etc… La deuxième phase du projet qui commencera véritablement en septembre est une phase de bêta test.
D’une part, plusieurs personnes particulièrement enthousiastes vis-à-vis de notre projet vont tester notre service à partir de la rentrée prochaine. Ce sera l’occasion pour nous de recueillir de précieux feedbacks sur leur expérience et de maitriser ainsi au mieux toutes les étapes d’une mission. En effet, au-delà de la mise en relation entre le voyageur et l’entrepreneur, Mowggli aura pour but d’aider le voyageur à mener à bien sa mission dans l’entreprise, grâce à un ensemble de kits spécifiques au type de mission, à des informations propres à la région, et au support de toute une communauté.

Nous voulons donc réaliser cette phase primordiale qui précède le lancement officiel en collaboration étroite avec tous nos futurs utilisateurs, c'est-à-dire les voyageurs et les entrepreneurs. C’est pourquoi, d’autre part, nous partirons tous les trois à partir de fin septembre pour un an autour du monde à la rencontre d’entrepreneurs sociaux et d’autres acteurs du changement. Cela nous permettra également de faire partie des premiers testeurs de notre service et d’affiner notre connaissance du domaine. Mais il nous faut financer ce voyage pilote. C’est pourquoi nous cherchons actuellement des sponsors et allons lancer une campagne de crowdfunding en septembre 2014.
Le lancement « officiel » de la plateforme est prévu pour la fin de l’année scolaire prochaine (avril/mail 2015).