Formation des architectes et urbanistes de l'État

Le corps des Architectes et urbanistes de l'État est né en 1993 de la fusion du corps des Architectes des bâtiments de France (créé en 1946) et du corps des Urbanistes de l'État (créé en 1962)

Les architectes et urbanistes de l'État

Les architectes et urbanistes de l'État constituent un corps technique de hauts fonctionnaires. Ils concourent à la conception et à la mise en œuvre des politiques publiques relatives à l'urbanisme, la construction, l'architecture et le patrimoine, l'habitat et le logement, l'aménagement du territoire et l'environnement. Ils contribuent au développement de la qualité architecturale, urbaine et environnementale. Ils ont vocation à occuper des fonctions de direction, d'encadrement, de conseil, de coordination, de contrôle et d'expertise dans les administrations et les établissements publics de l'État. Ils peuvent être chargés de missions d'enseignement, de recherche et de maîtrise d'œuvre.

Pour exercer leurs fonctions dans les services territoriaux du ministère chargé de la culture, les architectes et urbanistes de l'Etat doivent détenir un diplôme, titre ou certificat qui ouvre l'accès au titre d'architecte en France. Ils portent alors le titre d'architecte des Bâtiments de France qui leur est conféré par une décision du ministre de la culture.

Les architectes et urbanistes élèves sont recrutés :

  • Par la voie d'un concours externe à options (option « Patrimoine architectural, urbain et paysager », option « Urbanisme, aménagement ») parmi les candidats âgés de quarante ans au plus au 1er janvier de l'année du concours, détenteurs d'un diplôme, titre, certificat ou qualification qui ouvre l'accès au titre d'architecte en France ;
  • Par la voie d'un concours interne à options (option « Patrimoine architectural, urbain et paysager », option « Urbanisme, aménagement »), parmi les fonctionnaires et agents publics de l'Etat et des collectivités territoriales comptant au 1er janvier de l'année du concours au moins cinq ans de services publics.

Un acteur pivot dans la politique territoriale

L'architecte et urbaniste de l’État, exerçant ses fonctions au sein du ministère chargé du développement durable ou du ministère chargé de la culture (niveau central, régional ou départemental ou au sein des établissements publics placés sous leurs tutelles), est ainsi un acteur pivot de l’élaboration des politiques territoriales. Il porte les politiques de l’Etat et apporte son expertise au service de projets d’intérêt général aux multiples enjeux (techniques, socio-économiques, culturels, …) allant de la préservation des monuments historiques à l’élaboration d’éco-quartiers. »

Recrutement par concours

Les architectes et urbanistes élèves sont recrutés :
1/ Par la voie d'un concours externe à options (option « Patrimoine architectural, urbain et paysager », option « Urbanisme, aménagement »), parmi les candidats âgés de quarante ans au plus au 1er janvier de l'année du concours, détenteurs d'un diplôme, titre, certificat ou qualification qui ouvre l'accès au titre d'architecte en France ;
2/ Par la voie d'un concours interne à options (option « Patrimoine architectural, urbain et paysager », option « Urbanisme, aménagement »), parmi les fonctionnaires et agents publics de l'Etat et des collectivités territoriales comptant au 1er janvier de l'année du concours au moins cinq ans de services publics.

La formation des architectes et urbanistes de l'État

La formation post-concours suivie par les architectes et urbanistes de l'État élèves, d'une durée d'un an, se compose ainsi : 

  • Un cycle d'enseignements théoriques et pratiques répartis :
    - en un tronc commun pour l'ensemble des élèves,
    - en des voies d'approfondissements spécifiques pour chacune des deux options : urbanisme et aménagement d'une part, patrimoine architectural, urbain et paysager d'autre part.
  • Un ou plusieurs stages pratiques dans des services publics ;
  • L' élaboration et la soutenance devant un jury d'un projet de fin d'études.

L'École des Ponts ParisTech et l'École de Chaillot conçoivent et organisent conjointement les enseignements de tronc commun et assurent le suivi de l'ensemble de la scolarité. Ils interviennent spécifiquement pour ce qui les concerne dans la conception des enseignements des voies d'approfondissement.

Le corps enseignant

Le corps enseignant est composé d'enseignants des deux établissements, de responsables des administrations concernées (ministère chargé du développement durable, ministère chargé de la culture) ainsi que de professionnels extérieurs. Des directeurs d'études assistent les élèves, en particulier dans l'élaboration de leur projet de fin d'études.