International : l'École en mission au Kenya

28 août 2019

Après avoir accueilli Francis J. Mulaa, chef du projet 'Complexe en science et ingénierie" de l’Université de Nairobi (Kenya) en juin 2019 à Paris, l'École des Ponts ParisTech a pris part à la mission qui s'est déroulée à Nairobi du 21 au 27 juillet. Coordonné par ParisTech, la délégation regroupait des représentants de chacune des 5 écoles lauréates de l’appel à projet "Appui au développement de l’enseignement supérieur français en Afrique (ADESFA)" du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères avec le projet "French-African Cooperation for Engineering in Africa" (FACEA).

Cette première mission à Nairobi a été l'occasion de rencontrer les partenaires universitaires ainsi que les acteurs français présents sur place. La délégation a d’abord été accueillie par Prof. Collette Duda, secrétaire d’État en charge de l’enseignement supérieur et de la recherche, puis Prof. Isaac Mbeche, vice-chancelier de l’Université de Nairobi, afin d’échanger sur les grandes orientations de la mission. La semaine a ensuite été consacrée à la visite de quatre colleges : Collège de sciences biologiques et physiques, Collège d’architecture et d’ingénierie, Collège d’agriculture et de sciences vétérinaires, Collège des sciences humaines et sociales (en particulier le département de français). Les missionnaires ont ainsi visité trois campus : le campus principal, celui de Chiromo et enfin celui d’Upper Kabete pour l’agriculture. L’ensemble des chefs de département des trois collèges avaient été mobilisés par les doyens : chacun d’entre eux a eu l’opportunité de présenter son département aux écoles de ParisTech qui se sont aussi présentées. Les missionnaires ont ainsi pu découvrir l’offre de formation des colleges en science et en ingénierie ainsi que les méthodes de travail, les locaux et les équipements disponibles, et échanger de manière fructueuse avec leurs collègues sur cette offre et le projet de complexe en science et ingénierie que l’Université de Nairobi ambitionne de créer.

Un volet institutionnel

Ces visites académiques ont été complétées par un volet institutionnel. La délégation a ainsi tenu à rencontrer l’instance d’accréditation des formations d’ingénieurs au Kenya, l’Engineers Board of Kenya (EBK). Cette rencontre a été essentielle dans la compréhension du schéma de formation des ingénieurs qui se décline en réalité en deux temps : bachelor en ingénierie délivré par les universités, puis expérience professionnelle de trois ans qui doit être validée par l’EBK pour que les ingénieurs diplômés deviennent des "ingénieurs professionnels" pleinement responsables dans leur activité. La visite d’incubateurs/fablab comme C4DLAB à l’Université ou bien Gearbox à l’extérieur a été également très utile pour comprendre comment l’innovation était envisagée par les acteurs kényans.

Enfin, les représentants français ont été très heureux d’échanger avec Madame Aline Kuster-Ménager, ambassadrice de France au Kenya, et ses services ainsi que l’Agence française de développement, Demba Sy, conseiller du commerce extérieur, et plusieurs entreprises françaises implantées au Kenya (HM.Clause, Carrefour, Saint-Gobain, Seureca) sur l’avenir de la coopération franco-kényane en matière d’ingénierie.

Ces premières discussions ont permis aux équipes de l'École des Ponts ParisTech et de l'Université de Nairobi d'identifier de sérieuses pistes de collaboration, qui seront approfondies dans les mois à venir.