Laboratoire Eau - Environnement - Systèmes Urbains

Stratégie de recherche

Le LEESU se concentre sur l’analyse de l’impact des changements globaux (climat, urbanisme et architecture, règlementation, pratiques, usages, modes de gestion) sur les flux d’eau et de contaminants en milieu urbain, depuis les précipitations jusqu’à leur devenir dans les milieux récepteurs. Le LEESU développe une recherche finalisée et impliquée.

Ses activités sont ancrées au sein de partenariats opérationnels durables avec les collectivités territoriales de la région parisienne et avec les industriels du monde de l’eau. Son ambition, à horizon de 5 ans, est de développer des concepts novateurs pour une gestion des eaux durable dans une ville résiliente, à partir des champs d’expertise développés ces dix dernières années : modélisation et usages des modèles, micropolluants et pathogènes dans les bassins versants anthropisés, approches multi-échelles, limnologie, usages de l’eau en ville et aménagement urbain. La démarche, de nature interdisciplinaire, s’équilibre entre les observations in situ et/ou en conditions contrôlées de laboratoire et leurs interprétations afin d’aboutir à des modélisations quantitatives et prédictives.

« Le LEESU : une position originale et pertinente dans la recherche sur les milieux urbains et périurbains » (In Rapport AERES, 2014)

Positionnement de la recherche

Les activités de recherche sont structurées en quatre axes thématiques :

►Sources et flux de contaminants dans les bassins versants urbains ;

►Fonctionnement des milieux récepteurs anthropisés ;

►Acteurs et processus décisionnels dans la gestion des eaux urbaines.

Le LEESU est impliqué dans une trentaine de projets de recherche aux échelles internationale, nationale et régionale. Parmi les 13 projets sélectionnés dans le cadre de l’appel à projets « Innovation et changements de pratiques : micropolluants des eaux urbaines » de l’ONEMA, des Agences de l’eau, et du Ministère en charge de l’Ecologie, deux projets du LEESU ont été retenus en 2014. Le projet Cosmet’eau porte sur les changements de pratiques dans les produits cosmétiques, des lanceurs d’alerte aux impacts sur les milieux récepteurs. En synergie avec les observatoires en hydrologie urbaine du SOERE URBIS, le projet Roulépur traite de la gestion à l’amont des eaux pluviales et en particulier de la lutte contre les flux de micropolluants issus des voiries urbaines. Ces deux projets comptent des collectivités territoriales et des PME, parmi leurs partenaires.

 

Directeur : Régis Moilleron
Tutelles : École des Ponts ParisTech, UPEC, AgroParisTech

Visiter le site du LEESU