Les thématiques

L’École des Ponts ParisTech conduit sa politique scientifique au service de quatre enjeux socio-économiques.

Systèmes ville et mobilité

La ville durable est un enjeu stratégique des politiques publiques et de l’aménagement urbain. Hautement interdisciplinaire, le thème Systèmes ville et mobilité  mobilisent des équipes de recherche qui combinent sciences de l’espace, de l’ingénieur, du vivant et de la société.

Mots-clés : Eaux urbaines, Ressources alternatives, Mobilité durable, Dynamiques territoriales, Risques hydrométéorologiques, Ville résiliente

Gestion des risques, des ressources et des milieux

Le paradigme de développement durable élargit la notion de risque à ses impacts humains, physiques, sociaux et économiques. Dans une approche interdisciplinaire, les recherches les analysent en termes de résilience dans les sphères climatiques, environnementales et financières.  

Mots-clés : Environnement atmosphérique, Qualité de l’air, Énergies renouvelables, Risques naturels, Physique de l’atmosphère, Processus climatique

Industrie du futur

L’industrie du futur est définie comme responsable, sociale et évolutive. C’est sur la base de cette définition que l’École des Ponts ParisTech contribue au programme gouvernemental de recherche sur ce sujet.

Mots-clés : Traitement de l’information, Vision 3d, Mégadonnées, Modélisation de l’incertain, Simulation numérique, Optimisation de systèmes, Écomatériaux, Fabrication numérique, Structures innovantes, Géomécanique

Économie, usages et société

L’enjeu Économie, usages et société est historiquement lié à l’École qui a été pionnière pour s’en saisir et développer des programmes de recherche en confrontant les approches de l’homo oeconomicus aux tensions entre croissance, développement et environnement ainsi qu’aux  inégalités sociétales et aux politiques publiques.

Mots-clés : Politiques publiques, Économie environnementale, Marchés et gouvernance, Villes du futur, Infrastructures, Usages, Changement climatique, Développement durable
 

De façon structurante, ces enjeux socio-économiques sont identifiés au travers de quatre filières cibles : transport, bâtiment, énergie et environnement. L’intérêt est d’inscrire la vision de la recherche dans une logique de chaîne de production et dans une optique de compétitivité globale pour répondre aux attentes et besoins d’un marché. Cette stratégie s’appuie sur un solide triptyque d’expertises en Modélisation et simulation, Mécanique et physique des structures et Sciences politiques et sociales. Le socle disciplinaire qui irrigue expertises, filières et enjeux socio-économiques s’appuie sur quatre piliers : mathématiques et informatique, mécanique, physique des matériaux, des fluides et des structures, sciences et génie de l’environnement et sciences économiques et sociales.