Programme Étudiants Réfugiés : 1er bilan très positif

06 juin 2018

À l’initiative de l’association d’élèves Dévelop’Ponts, l’École des Ponts ParisTech a mis en place depuis la rentrée 2016 un Programme Étudiants Réfugiés (PER, anciennement PEI). Ce programme a permis d’accueillir et d’accompagner 33 étudiants ayant suivi un cursus scientifique antérieur,et actuellement demandeurs d’asile ou réfugiés en France. Les principaux axes définis pour ce programme sont l’insertion sociale et académique, au service de la préparation d’un projet de reprise d’études ou professionnel en France.

Depuis 2016, le bilan du PER est positif puisque 92,3 % des participants ont décidé de reprendre leurs études ou de travailler dans leur domaine. En moyenne, après un an d’accompagnement, 73 % des étudiants réfugiés ont un projet concret :
- 41 % ont une demande d’inscription en cours dans un établissement d’enseignement supérieur ou une école d’ingénieurs,
- 59 % ont une situation professionnelle ou de formation stable.

Le PER 2017-2018 a vu se renforcer la participation des différentes directions de l’École, alimentant ainsi le réseau de compétences mobilisées. Un programme de qualité s’est donc construit, riche de l’expertise pédagogique et de l’excellence scientifique de l’École des Ponts ParisTech. L’apprentissage du Français Langue Étrangère (FLE) jouant un rôle central pour la réussite de l’intégration de ces étudiants, le Département Langues et Cultures de l’École et sa section de FLE sont fortement impliqués dans ce projet. Par ailleurs, grâce à l’investissement des élèves-ingénieurs et des personnels de l’école, des cours de mathématiques, d’informatique et scientifiques issus de la formation d’ingénieurs leur sont également proposés, en fonction de leur parcours académique initial (86 % sont titulaires d’une licence 3 et 45 % d’un master).

Ce type de programme tend à se développer dans de nombreux établissements français d’enseignement supérieur, puisque plus de 40 établissements se sont constitués cette année en réseau MenS (Migrants dans l’enseignement supérieur), interlocuteur privilégié du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche sur cette question.

L’École des Ponts ParisTech a fait preuve de sa réactivité, puisqu’elle était la première école d’ingénieurs à s’investir dans ce type de dispositif d’accueil, relayant ainsi les valeurs et principes d’ouverture sociale et de responsabilité sociétale qui la caractérisent.