Une Nuit Pour Entreprendre

La 2e édition de l’évènement "Une Nuit pour Entreprendre" s’est tenue à l’École des Ponts ParisTech le 15 décembre 2015. Depuis 2 ans, l’objectif de cette nuit d’émulation est d’inciter les élèves ingénieurs à faire preuve d’initiative et à développer leur esprit d’entrepreneuriat. Par petits groupes, les étudiants disposent d’une nuit pour élaborer un projet innovant. Ces projets construits ont été soumis au petit matin à un jury composé de membres de l’École et d’entrepreneurs. L’équipe lauréate du 1er prix "Pick Me Up" a reçu la somme de 1 000 € de la part de l’École.


 

  • Le 1er prix a été décerné au projet "Pick Me Up" qui propose un outil adapté (sous la forme d’un stylo télescopique) aux personnes âgées et donc à mobilité réduite capable de ramasser facilement les objets au sol. L’équipe était constituée de Andréas Blondeau et Laïla Zouaki (tous deux de l’École des Ponts ParisTech) ainsi que de Fahim Bousnane et Cyril Pannetier (tous deux de l’Institut d'Optique Graduate School).
  • Les membres de l’équipe ayant emporté le 2ème prix "Cons’Eau" : Pierre Lecuyer (École des Ponts ParisTech 1A),  Belhal Karimi, Baptiste Lefebvre et Jean-Baptiste Leonetti (tous les trois de PSL – ITI) et Laurène Messager (Arts et Métiers ParisTech) ont souhaité travailler sur la maîtrise de la consommation d’eau. "Cons'Eau" propose un capteur ergonomique et simple à poser et son application. Ils doivent permettre de transmettre et d’analyser les données de consommation d’eau avec pour objectif de réaliser des économies.
  • Le produit des lauréats du 3ème prix "Beware" est né du constat que la majorité des accidents de moto surviennent la nuit, surtout à des obstacles fixes. Les membres de l’équipe, qui proviennent de l’Institut d’Optique Graduate School (Thomas Benkahla, Hugo Celie, Grégoire Kachaner et Yvan Pratvieil) ont imaginé une visière pouvant détecter les obstacles frontaux et périphériques par infra-rouge et avertir les autres motards des dangers.

Depuis deux ans, ce concours s’adresse aux élèves de l’École des Ponts ParisTech et est ouvert à ceux qui viennent d’autres établissements issus de ParisTech, de la ComUE Paris-Est et de PSL. Une quarantaine d’étudiants ont participé à cette 2ème édition qui ont proposé 10 projets. Après une conférence d’ouverture à 20h, l’atelier de lancement des projets fut le préambule d’un travail collaboratif sous la tutelle de professionnels expérimentés. Les projets montés par les groupes d’étudiants ont été présentés entre 7h et 9h au jury.

Le soutien des encadrants constitués de représentants académiques de l’École et de collaborateurs issus de ses entreprises partenaires, de chefs d’entreprises, de jeunes créateurs de start-ups ainsi que de seniors experts est un élément essentiel de la réussite de cette 2ème édition.

L’événement a aussi bénéficié du soutien de EDF qui a fourni des cadeaux pour récompenser les équipes qui ont remporté les 2e et 3e prix (respectivement "Cons’Eau" et "Beware"). Bouygues Construction a soutenu l'École dans sa démarche en offrant des tee-shirts à tous les autres étudiants participants.

 

Témoignages d'ÉlÈVES

Laïla Zouaki, École des Ponts ParisTech - Département IMI, 1er prix de l'édition 2015 avec le projet Pick Me Up
- La Nuit pour Entreprendre a été un de mes moments préférés aux Ponts ! Complètement différent des foyers mais aussi des cours, j'ai appris énormément sur l'entrepreneuriat, mais surtout sur moi-même ! Moi qui pensais ne jamais survivre à une nuit blanche pareille... J'ai osé proposer un projet sur lequel je travaillais dans mon coin, sans être forcément très sûre de moi sur ce qu'en penseraient les autres participants. J'ai été ravie de voir que l'idée plaisait. Alors leçon n°1 : osez en parler, ça ne plaira pas à tout le monde mais peut-être juste à suffisamment de personnes pour travailler ensemble !
Après avoir monté l'équipe, il n'a pas fallu beaucoup de temps pour que beaucoup de choses que je prenais pour acquises dans mon projet se retrouvent remises en question, et même abandonnées. C'est la leçon la plus importante que j'ai apprise pendant cette nuit : il ne faut pas avoir peur de pivoter, et ne jamais trop s'attacher à son idée. Ce qui importe, c'est de savoir précisément qui sont les clients et ce qu'ils veulent !
- L'équipe pédagogique était géniale et l'organisation parfaite : pas de perte de temps, des interventions ultra pertinentes de la part des invités, et des conseils précieux. J'ai beaucoup apprécié la diversité dans les encadrants, en terme de background et d'âge. 
- 144 l'arrivée : 10 min de présentation dont une vidéo de 30 secondes, le tout préparé pendant la nuit. On était très contents de ce qu'on a fait, mais on était loin d'imaginer qu'on gagnerait !
- À la suite de l'évènement, j'ai continué à travailler sur le projet avec Andréas dans le cadre d'un cours. Pour l'instant, étant en césure, c'est en pause, mais pas pour toujours...

 

Cyril Pannetier, élève de l'Institut d'Optique Graduate School, 1er prix de l'édition 2015 avec le projet Pick Me Up
La Nuit pour Entreprendre est de loin la nuit la plus enrichissante de ma vie. Lors de cette nuit, j'ai pu à la fois découvrir d'autres esprits entrepreneurs et imaginer avec eux, dans la bonne humeur, un produit innovant. Une nuit peut paraître longue mais c'est en fait trop tôt qu'est arrivé le moment de pitcher ! Cependant, ne pas se décourager puisque je me souviens encore que nous étions les derniers à avoir bouclé notre projet... et nous sommes aujourd'hui les lauréats !
Le produit imaginé n'a pas été mené plus loin, mais je me suis aujourd'hui lancé dans une nouvelle démarche entrepreneuriale sur un produit dont l'innovation sous-jacente m'intéresse énormément.
La Nuit pour Entreprendre a constitué ma première expérience de l'entrepreneuriat, c'est pourquoi j'y ai appris de nombreuses choses parmi lesquelles : l'excitation que suscite la recherche d'innovation, l'enthousiasme d'un groupe tourné vers le même objectif et l'obligation de savoir vendre son produit au moins autant que le concevoir (notre produit n'étant sans doute pas le plus technique mais non moins innovant).