Matinales des Ponts : entreprises et chercheurs planchent sur les disruptions de l'intelligence artificielle

12 décembre 2018

Retour sur la dernière" Matinale des Ponts qui s'est tenue le 27 novembre dernier sur le thème de l'intelligence artificielle avec les interventions de :

- Kevin Dedieu, Head of Energy and Nat Cat risks - Groupe AXA
- Jérémie Guez, Head of Data Science @DataLab - BNP PARIBAS
- Axel Parmentier, chercheur au laboratoire CERMICS - École des Ponts ParisTech
- Jean-François Caron, directeur de recherches au laboratoire Navier - École des Ponts ParisTech
- Dominique Volot, Senior Partner - Direction Technique, Innovation et Digital - Artelia

L’événement ouvert par Sophie Mougard, directrice de l'École des Ponts ParisTech a permis de larges échanges entre les experts et acteurs de cette technologie en passe de bouleverser de l’économie. Chercheur au CERMICS, Axel Parmentier a ainsi détaillé les travaux de ce laboratoire, menés avec Air France, autour de l'exploitation intelligente des données pour la maintenance prédictive des avions ou la programmation des vols.

De son côté, le groupe Axa met à profit la "data science" avec la reconnaissance d’images satellitaires pour mieux évaluer les risques et créer des services, comme l'a exposé Kevin Dedieu, manager assurance paramétrique et risques climatiques au sein d'Axa.

Dans le domaine financier, Jérémie Guez, directeur Data science au DataLab de BNP Paribas a lui expliqué comment le groupe mettait en œuvre une stratégie massive d'exploitation de ses données via une plate-forme dédiée, par exemple pour limiter les risque dans le crédit à la consommation.

Au sein d'un tout autre secteur, la construction, Jean-François Caron, directeur de recherche au laboratoire Navier a illustré les avancées dans l’interprétation d'images numériques en temps réel dans des environnements de chantiers afin de pouvoir y insérer des robots constructifs interagissant avec l'environnement.

Enfin Dominique Volot, Senior Business Partner au sein de la direction Innovation & Digital du groupe d’ingénierie Artelia a souligné combien les technologies à base d’algorithmes et d'interprétation massive de données allaient, à court terme, bousculer les acteurs en place et créer des modèles d'affaires inédits. Celui-ci a cité, par exemple, le diagnostic automatisé des fissurations d'une route. De quoi susciter l'apparition de nouveaux acteurs et startups dans les métiers, pourtant jugés mûrs, des infrastructures et du bâtiment. Et comme l'ont souligné tous les intervenants, tout ceci n'est qu'un début !

 

Revoir l'intégralité des échanges :

 

 

► En savoir pus sur les Matinales des Ponts