Retour sur le Workshop École des Ponts ParisTech-TODAI : pollution de l'air et eaux urbaines

01 février 2019

Les 4 et 5 décembre 2018 s'est tenu un workshop à l'Université de Tokyo impliquant trois laboratoires des l'Ecole : LHSV, CEREA et HM&Co, avec le soutien de l'ambassade de France à Tokyo dans le cadre du 160ème anniversaire des relations franco-japonaises. La délégation était conduite par Louis Sato, chargé de la coopération entre l'Ecole des Ponts ParisTech et les universités japonaises.

Cet événement s'inscrit dans le cadre de la coopération académique entre l'École des Ponts ParisTech et TODAI qui fêtera ses 10 ans en 2019 et à la suite du Dean's Forum 2017 au cours duquel Tetsuya Okubo, Doyen de la Faculté d'Ingénierie de TODAI, et Sophie Mougard, Directrice de l'École des Ponts ParisTech, ont décidé de développer des projets de recherche entre les deux institutions en prévision des Jeux Olympiques Tokyo 2020 et Paris 2024.

La première étape de cet objectif-cadre consistait à établir des relations entre chercheurs et identifier des thématiques d'intérêt commun :

- Karine Sartelet, chercheur au CEREA, avec le Professeur Ooka, sur l’urbanisation d’un site olympique de Paris pour évaluer l’impact de la chaleur et de la pollution de l’air,
- Daniel Schertzer, chercheur au laboratoire Hydrologie, Météorologie et Complexité, avec les Professeurs Oki (Hydrologie) et Furuta (Centre de Résilience), sur la résilience urbaine, avec un spectre élargi de domaines impliquant les météorologies, climatologie, et la nécessité de comparer dans des échelles et des environnements différents,
- Rémi Carmigniani, chercheur au Laboratoire Hydraulique Saint Venant, avec les professeurs Sasaki et Shimozono, sur la qualité de l'eau dans la baie de Tokyo et l'estuaire d'Obaida,

Cette coopération se met en place et se concrétisera dès février 2019 par la venue d’un premier étudiant de TODAI qui ira se former à Chatou aux logiciels de LHSV pour lancer la collaboration sur l’étude la pollution de la baie de Tokyo, suivi d’échanges entre chercheurs, PhD et d’étudiants.